• Carmilla

    CarmillaDe: Sheridan Le Fanu

    Traduit par: Jacques Papy

    Préface et filmographie de: François Rivière

     

    Date de parution: 2004

    Editeur: Le Livre de poche

    ISBN: 978-2-253-08779-3

    Nombre de pages: 124

    Nombre de chapitres: 16

    Texte intégral

     

    L'auteur: Né le 18 août 1814 à Dublin, Sheridan Le Fanu doit son patronyme à ses origines huguenotes. En 1833, son père, pasteur, l'inscrit à l'université de Dublin qui lui ouvrira les portes de son magazine. Le Fanu y publiera ses premiers récits fantastiques, qui serviront d'ailleurs de base à son oeuvre la plus célèbre: Mon oncles Silas. Ses études achevées, il s'inscrira au barreau de Dublin, pour finalement se tourner vers le journalisme. En 1858, sa femme Susan décède, et c'est à partir de ce moment que l'écrivain se consacrera entièrement à la production de récits fantastiques, notamment sous la forme de novella. On dit que Le Fanu puisait dans ses propres angoisses, ses propres frayeurs pour tirer le meilleur de son oeuvre, particulièrement vers la fin de sa vie, comme un être tourmenté qu'il était. Ainsi, son fils raconta :«Il n'écrivait plus que dans des cahiers, au coeur de la nuit, allongé sur son lit. Sur sa petite table de chevet brûlaient deux chandelles, et il laissait l'une d'elles allumé lorsqu'il s'abandonnait enfin au sommeil pour deux courtes heures. Puis, lorsqu'il s'éveillait vers deux heures du matin dans le décor de sa chambre aux meubles lourds et aux tentures menaçantes, il se préparait un peu de thé très fort qu'il absorbait en plus grande quantité durant la journée, et se remettait à écrire, dans ce temps mort de la vitalité humaine que guettent avec avidité les Puissances des Ténèbres.»
    Sheridan Le Fanu mourut le 7 février 1873, pour retrouver un monde dont il parcourait depuis longtemps les routes sinueuses.

     

    4ème de couverture: Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXème siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d'un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l'héroïne. 

    Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu'une inquiétante torpeur s'empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla...
    Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais «par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain».

    Métaphore implacable de l'amour interdit, Carmilla envoûte jusqu'à la dernière goutte de sang!
    Maître du récit de fantômes et de vampires, dans la tradition romantique du roman noir, l'Irlandais Sheridan Le Fanu (1814-1873) est l'un des pionniers du roman de mystère anglais. Carmilla (1872) annonce le Dracula (1897) de Bram Stocker.

     

    Mon avis: Carmilla est un récit envoûtant. Bien que l'on parle de roman pour cette oeuvre, elle a tout d'une nouvelle, notamment par sa brièveté. Elle se lit donc très rapidement, le lecteur étant littéralement happé par une atmosphère dérangeante, et par un personnage saisissant: Carmilla. Plus roman gothique que fantastique, on retrouve ici toutes les caractéristiques du genre: un château isolé à la campagne, une femme fatale-vampire, qui séduit une jeune fille innocente, faisant ressurgir un secret du passé qui vient hanter le présent. Bref, un récit haletant, qui nous emprisonne jusqu'à la fin...quoique!car les deux derniers chapitres m'ont laissée sur ma faim. Je m'explique: très vite, lorsqu'on découvre la vraie nature de Carmilla, le récit s'accélère, mais ne fait pas monter la tension pour autant. J'ai eu l'impression désagréable que l'auteur bâclait un peu son histoire.

     

    Je n'ai pas non plus aimé le caractère de la jeune Laura, la narratrice de l'histoire, trop enfantine. Cela se transmettait par une écriture un peu trop fragile et naive, faisant perdre du poids à la tension dramatique du récit.

    En fait, moi qui suis très friande de nouvelles fantastiques, j'ai été quelque peu déçue de ce livre qui n'arrive pas à la cheville du très célèbre Horla de Maupassant!

     

    Néanmoins, si on replace l'oeuvre dans son contexte historique, avec Carmilla, Le Fanu est l'un des premiers écrivains à oser parler de l'homosexualité, dans une Angleterre enfermée à l'époque dans son puritanisme le plus poussé. Il fallait oser! De plus, il a réinventé le mythe du vampire au féminin, 26 ans avant l'arrivée du fameux Dracula de Bram Stoker!

     

    Bon et puis aussi, je dois l'avouer, cette lecture m'a redonné envie de lire du fantastique tel que je l'aime. C'est à dire des romans courts, des nouvelles ou des contes, pour revenir au source de ce genre. J'envisage donc de piocher un peu dans ma Pal pour y sortir le Frankenstein de Mary W.Shelley ou encore quelquesuns des contes gothiques d'Ann Radcliffe.^^

     

    ..........................................................................................................................................................................................................................

    Exemples d'adaptations ciné-tv de Carmilla:

    • Et mourir de plaisir de Roger Vadim - 1960
      http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSxKPxg-Wp7xFV_UPAgK_dPuQoE_UvO1HAZdqEKfD8CP670LQ1d4g
    • The Vampire lovers de Roy Ward Baker - 1970
      http://www.denofgeek.com/siteimage/scale/800/600/54508.png

    ...........................................................................................................................................................................................................................

    Pour la petite histoire: le personnage de Carmilla a été inspiré par la comtesse Elisabeth Bathory, aussi appelée la Comtesse sanglante.
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ce/%C3%89lisabeth_B%C3%A1thory.jpg/220px-%C3%89lisabeth_B%C3%A1thory.jpg

     

    « Cuisine et correspondance: une amitié en 82 recettesLes éditions du Chat Noir »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :