• Cent ans - Herbjørg Wassmo

    Cent ans - Herbjørg WassmoDe : Herbjorg Wassmo

    Traduit du norvégien par : Luce Hinsch

    Gaïa éditions

    Février 2011

    558 pages (eh oui!)


    Quatrième de couverture:

    Cent ans retrace la vie de plusieurs générations de femmes. Celle de Sara Susanne, de sa fille Elida, et de sa petite-fille, Hjordis. On y découvre les hommes qu'elles ont voulus, ceux qu'elles ont eus et les nombreux enfants auxquels elles ont donné naissance...

    Mon avis:

    Faison un peu traîner le suspens en vous parlant tout d'abord de l'auteur, Herborg Wassmo.
    Née en 1942 en Norvège, elle se consacre à la littérature depuis plus de 20 ans, après avoir été institutrice. Elle est devenue célèbre grâce à sa trilogie qui a connu un énorme succès en Norvège, mais aussi à l'étranger: Le livre de Dina. Cette saga a d'ailleurs été adaptée au cinéma sous le titre de Dina, avec Marie Bonnevie et Gérard Depardieu dans les rôles principaux.


    Dina



    Pour ma part, je n'avais rien lu de l'auteur avant Cent ans. Aussi ce fut une totale découverte pour moi, et quelle découverte!

    Dans Cent ans, il y a tout ce qui fait, à mes yeux, un grand roman: une épopée familiale, des sentiments, des secrets, une atmosphère prégnante et de grands personnages. Bien sur, j'ai également été séduite par le fait que l'intrigue se déroule en Norvège, puisque je suis fascinée par les pays nordiques.

    L'auteur nous raconte l'histoire d'une même famille, à travers quatre générations de femmes. On passe alors, d'un chapitre à l'autre, d'une époque à une autre, même si les destins de ces femmes sont véritablement liés.


    D'ailleurs ce qui noue ces quatre vies, c'est le poids du secret, d'une culpabilité sous-jacente. Chacune à leur tour, ces femmes vont être confrontées au regard que la société (les hommes) porte sur elles. Suis-je une bonne mère? Une bonne épouse? Une bonne fille? Malgré tout, ceux sont toutes des femmes fortes, à l'image de cette magnifique Sara Susanne par qui tout commence.


    Cent ans est aussi une oeuvre très intime, où l'auteur se dévoile beaucoup. Elle nous révèle son grand secret, sa plus grande honte. Beaucoup disent que "cet aveu" donne une lumière tout à fait nouvelle sur les écrits précédents de l'auteur.

    "La honte. Pour moi, c'est au coeur du problème. La honte, j'ai toujours essayé de la camoufler, de l'esquiver ou d'y échapper. Ecrire des livres est en soi une honte difficile à cacher puisqu'elle est documentée de manière irréfutable. La honte y trouve son format, pour ainsi dire."

    Malgré tout, je dois avouer que la lecture de ce roman a parfois été un peu laborieuse. Certains passages étaient un peu trop lents à mon goût, et j'ai dû faire plusieurs pauses pour en venir à bout. En revanche, une fois le livre terminé, on est presque déçu de ne pas en savoir plus. C'est donc que l'intrigue fonctionne plutôt bien.

    Bref, si vous recherchez une oeuvre forte et intimiste, ne passez pas à côté de ce roman. Idéal pour les longues soirées près du feu, Cent ans est un récit qui ne peut laisser personne indifférent.

    « Plume - Isabelle SimlerLes enfants d'Evernight - volume 2 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :