• pure

    Résumé:

    Nous savons que vous êtes là, vous, nos frères et soeurs...

    Pressia se souvient à peine des Détonations ou de la vie pendant l’Avant. Dans son armoire-lit derrière les décombres d’un salon de coiffure pour hommes où elle vit avec son grand-père, elle pense à ce qui est perdu : comment le monde est passé de parcs d’attraction, cinémas, fêtes d’anniversaire, pères et mères à cendres et poussière, cicatrices, brûlures indélébiles et corps accidentés. Et maintenant, à l’âge où tous sont contraints de se livrer à la milice pour être entraîné à devenir soldats ou, s’ils sont trop accidentés ou trop faibles, pour être utilisés comme cibles vivantes, Pressia ne peut plus prétendre être petite. Pressia est en fuite.

    Nés Purs, ils Respirent les Cendres…

    Il y a ceux qui ont échappé à l’apocalypse sans aucune marque. Les Purs. Ils sont gardés en sécurité dans le Dôme qui protège leurs corps sains et supérieurs. Mais Partridge, dont le père est l’un des hommes les plus influents du Dôme se sent seul et isolé. Différent. Il pense aux pertes – peut-être simplement parce que sa famille est brisée. Son père s’est détaché des émotions, son frère s’est suicidé et sa mère n’est jamais parvenue jusqu’à leur abri. Ou peut-être est-ce sa claustrophobie : cette sensation que le Dôme est devenu un lieu à la discipline extrêmement rigide. Alors quand il entend que sa mère pourrait être
    encore en vie, Partridge risque sa vie pour quitter le Dôme et la retrouver.

    Quand Pressia rencontre Partridge, leurs mondes volent en éclats une fois de plus.

     

    Mon avis:

    J'ai littéralement dévoré ce premier tome. Mais avec un peu de recul, je me rends compte que ce n'est pas vraiment un coup de coeur pour moi, comme Hunger Games avait pu l'être.

    L'intrigue est très intéressante, les personnages sont très attachants notamment les Morts, c'est à dire ceux qui vivent (survivent) à l'extérieur du Dôme. J'ai adoré le petit conte japonais en filigrane derrière le récit, celui qui doit guider notre lecture.

    MAIS parce qu'il y a un "mais" on me présentait cette dystopie comme un roman très dur et honnêtement bien que le monde présenté soit assez effrayant et sombre, je n'ai pas adhéré à l'atmosphère du récit. Parfois même, peut-être par manque d'imagination, j'avais du mal à me représenter certaines scènes ou pour être plus claire, certaines créatures. L'idée de la fusion reste très originale mais elle est traitée de façon trop superficielle pour moi.

    Finalement je m'attendais à des personnages plus durs, plus adultes vu le contexte dans lequel ils évoluent, et il y a une certaine légèreté dans le récit qui ne colle pas avec le monde qu'on nous raconte.

    Pour autant, Pure nous emporte assez facilement et malgré ces 535 pages, on en vient vite au bout, porté par un rythme frénétique et une intrigue à résoudre.

    J'ai en fait seulement hâte de pouvoir lire une dystopie réellement adulte et dure! Alors sans doute ne devrais-je pas me tourner vers la littérature jeunesse^^


    votre commentaire
  • ALICEENEXIL

    Tome 1/3

    Auteur: Frank Beddor

    Editeur: Bayard Jeunesse

    Année de parution: 2006

    Nombre de pages: 352

     

    Résumé:

    A l'âge de sept ans, Alyss sait déjà qu'elle sera reine du Pays des Merveilles. Mais le conte de fées vole en éclats, comme un miroir qui se brise. Sa démoniaque tante Redd déclenche une guerre sans merci pour prendre le pouvoir, et Alyss assiste,
    impuissante, à la mort de ses parents. Elle n'a plus d'autre choix que de trouver refuge dans notre monde, en Angleterre, et d'oublier le sien. Adoptée par une riche famille, Alyss deviendra Alice, une sage jeune fille promise à un prince. Puis, un jour, un inconnu vient la chercher en la suppliant de revenir. Découvrant son pays dans un triste état, elle se lance à la conquête du trône, avec l'aide du chapelier Hatter, du précepteur Bibwit Harte, de la Tour blanche et de Dodge, son ami d'enfance
    assoiffé de vengeance...

     

    Mon avis:

    C'est une réécriture très originale que nous propose Frank Beddor. J'aime beaucoup la vision moderne du pays des Merveilles où sont crées, par la seule force de l'imagination, des appareils que l'on retrouve par la suite dans notre monde, à différentes époques.

    J'ai également beaucoup aimé la façon dont Frank Beddor fait se côtoyer Alice Liddell, Alice au pays des Merveilles et Lewis Carroll qui se retrouve d'ailleurs bien malmené.

     

    Mais, même si cette histoire est plaisante à lire, elle reste trop "superficielle" pour moi. Elle se présente comme un contrepoint au merveilleux du conte que l'on connait, en se pâmant d'être une histoire sombre et terrible, mais j'ai trouvé qu'elle restait incontestablement dans une lecture très naïve.

    J'ai été plus qu'énervée par l'histoire "d'amour" entre la petite Alice (tout juste 7 ans) et son ami Dodge...un amour si fort qu'Alice se refuse à épouser un prince, quinze ans plus tard, alors qu'elle ne sait même plus si cette personne existe vraiment. Biensur on peu être amoureux en étant enfant, mais l'âge d'Alice au début de l'histoire ne rend pas crédible la passion dont essaie de nous convaincre Frank Beddor.

    Maintenant d'autres personnages m'ont beaucoup plu, comme par exemple le Chapelier. On comprend, trop tard malheureusement, que le personnage cache certains secrets, et qu'il est un homme tourmenté, au dela d'être une machine de guerre.

     

    Je ne sais pas ce que vont donner les tomes suivants mais j'espère plus de matière, plus de corps au texte. J'aimerais que les personnages soient montrés dans leur complexité et ne soient pas si lisibles!

    En même temps je me suis attaquée à un genre dont je ne raffole pas, la fantasy. Du coup, les quêtes de héros, accompagnées de grandes batailles ne sont pas ma tasse de thé. Néanmoins, l'histoire est suffisament originale pour me donner envie de lire la suite^^

     

    Et vous, qu'en avez-vous pensé?


    votre commentaire
  • Cela me semble si loin le temps où je lisais Hunger Games....bon, pas si loin que ça mais j'ai été tellement marquée par cette lecture incroyable, que je suis encore un peu triste que toute cette histoire soit terminée.

     

    Du coup, j'ai été assez contente de voir qu'on en parlait ENFIN à la tv, dans le journal de 13h de TF1.

       

     

    Bon ok, le résumé de l'histoire est vraiment nul, mais on a quand même le droit à quelques petites images du film dont la sortie est prévue pour Avril 2012 (mince alors! je croyais que c'était pour Mars, l'attente va être longue!).

    http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRuTYaEhFtYZNEdhM_xK9ItSaLbbAiIiXzn1D7KfHvCzywIvkyIOg


    votre commentaire
  • http://extranet.editis.com/it-yonixweb/images/PKJ/P3/9782266182713.jpgDe : Suzanne Collins

    Traduit de l'anglais par : Guillaume Fournier

    Publication: Mai 2011

    Edition: Pocket Jeunesse

    ISBN: 978-2-266-1827-13

    Nombre de pages: 416

     

    Suzanne Collins: voir l'article Hunger Games - T1 - Suzanne Collins

     

     

    Attention! A ne pas lire sur vous n'avez pas lu les tomes 1 et 2!!

    Quatrième de couverture:

    Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

    Mon avis: Oh my God!

    Je devais normalement attendre sagement que le tome 3 revienne à ma bibliothèque de quartier le 6 septembre prochain, mais en me promenant dans une librairie le mardi, j'ai craqué! Je ne pouvais pas attendre, et maintenant je le regrette presque, parce que voilà c'est fini, et j'en veux encore.
    C'est tellement rare qu'un livre me remue les tripes comme ça! Pourtant je me rappelle mes apréhensions avant de lire le premier tome : "c'est du revu, entre Battle Royale et Running Man....", "c'est encore une trilogie pour ados"(rien de péjoratif là dedans sauf que d'habitude ce n'est pas ce que j'aime, loin de là). Mais je me suis laissée gagner par la folie des Hunger Games.

     

    Bref, pour en revenir au troisième volet, il est sensationnel! J'avais été un peu déçu du rythme du second tome, mais j'ai beaucoup apprécié la façon dont les choses évoluent rapidement dans celui-ci. On est pris dans un rythme infernal. Pourtant, ce tome est plus intense, la psychologie des personnages est approfondie, le thème de la folie, de l'angoisse est très présent dans ce bouquin. On réalise vraiment quels impacts peuvent avoir les jeux sur les hommes.

     

    Même Peeta, que j'adore depuis le début, arrive à monter encore un peu plus dans mon estime! D'autres personnages auxquels je ne pensais pas m'attacher, m'ont émue.

    Et du coup, plus l'on s'attache plus la lecture devient difficile, car Suzanne Collins n'est pas du genre à édulcorer une histoire qui ne peut pas l'être de toute façon. J'avoue avoir pleuré à la mort de certains d'entre eux, même si je suis un peu déçue car les scènes de perte des personnages passent parfois douloureusement vite. Nous sommes en guerre, pas le temps de s'apitoyer!

     

    La fin du roman arrive tout de même trop vite je trouve. Elle est plus ou moins prévisible, enfin je l'espérais comme elle est, malgré certains éléments affreux, mais j'aurai aimé en savoir davantage sur la façon dont la relation entre les personnages a évolué après tout ça. Pour ceux qui restent bien sur!

    Et pour le coup, l'épilogue me semble inutile. Là c'est fioriture et cie! Je ne sais pas pourquoi les auteurs se sentent obligés de terminer ainsi à chaque fois(je pense à la saga fantastique qui vient de voir sa dernière adaptation au ciné il y a peu). J'aurai préféré que l'on s'attarde plus sur....sur....bon je n'y tiens plus, ceux qui n'ont pas encore lu ce tome arrêtez-vous là! - mais j'aurai aimé en savoir plus sur la guérison de P., sur l'évolution de sa relation avec K. Et G., que ressent-il? Bon ok ce dernier je ne l'aime pas (eh oui je suis dans le camp de P!), mais tout de même, quand a t-il pris sa décision? Pourquoi? Où était-il lorsque K, a commis l'irréparable? Approuve t-il son geste?

    J'ai encore tellement de questions. Depuis hier, je dors, je respire et je vis Hunger Games! Impossible de lâcher prise! Du coup, je me rabats sur la prochaine sortie du film sur les écrans, en Mars 2012!....

    Mais d'ici là, je pense relire cette trilogie une ou deux fois, histoire de me tourmenter encore davantage^^

    «Tu m'aimes. Réel ou pas réel?»


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique